Massages

Le massage agit à différents niveaux : mécanique, énergétique, émotionnel. Et chacun de ces trois niveaux influe sur les deux autres.

Pour la partie mécanique, le corps est constitué par le squelette, les muscles et des organes. Le sang circule dans des tuyaux (artères et veines) pour nettoyer tout le corps. En fonction de notre hygiène de vie, les muscles s’encrassent, en particulier avec de l’acide lactique, et ont tendance à se tendre, se rétracter. En se contractant, ils tirent anormalement sur les os et cela fait mal. Cette contraction va aussi forcer sur les “tuyaux” et diminuer le débit sanguin… c’est un cercle vicieux. A la longue, cela entraîne des usures prématurées ou des maladies.

Le massage bien-être va venir détendre les muscles, améliorer la circulation sanguine et donc faciliter l’élimination des toxines. Ainsi, il va apporter du bien-être durablement.

L’énergie circule dans le tout le corps. En fonction des événements de la vie, des blocages empêchent la fluidité de cette circulation. Nous avons vu précédemment que le massage bien-être va améliorer la circulation sanguine. De la même façon, il va améliorer la circulation de l’énergie dans tout le corps.

Les émotions, surtout si elles sont négatives, vont entraîner des blocages mécaniques ou énergétiques. La libération de ces blocages va générer un sentiment de bien-être et des émotions positives. Par ailleurs, le contact masseur/massé – comme les câlins –  va produire des hormones qui influencent l’état émotionnel.

Faites-vous masser régulièrement, cela vous fera du bien sur tous les plans.

Contrindications au massage

En cas doute s’abstenir et demander l’avis d’un médecin.

Dans tous les cas on évitera de masser les personnes ayant des maladies contagieuses, de la fièvre ou les zones avec des plaies sur la peau ou des cicatrices très récentes.

Pour le reste, cela dépend aussi du type de massage. Si c’est un massage superficiel cocooning, le massage a tellement de bienfait, tant sur le plan physique que psychologique, qu’il serait dommage de s’en priver.

Pour les femmes enceintes, il existe des positions spécifiques, allongée sur le côté, et des masseurs spécialisés.

Pour les massages plus profonds qui activent la circulation sanguine, faire attention aux phlébites, aux thromboses, aux hémophiles.

Pour les cancers, on évitera les massages locaux des tumeurs, des zones récemment opérées ou irradiées. Pendant les traitements de chimiothérapie ou radiothérapie, les massages devront être particulièrement doux.